Revenus et conditions de vie en Suisse

Revenus et conditions de vie en Suisse

Revenus et conditions de vie en Suisse : une étude qui révèle quelques réalités…

La Suisse est considérée comme l’un des pays les plus riches au monde et pourtant les conditions de vie ne sont pas adaptées à tout le monde. Un sujet certes alarmant mais qui peut intéresser les travailleurs étrangers sur le sol helvétique.


Quel est le seuil de pauvreté en Suisse ?

En Suisse le seuil de pauvreté est calculé en tenant compte de la taille du ménage, dès lors sont considérés comme pauvres les célibataires dont le salaire mensuel est au-dessous de 2’400 CHF. De même que les couples ayant deux enfants à charge et percevant un salaire mensuel de moins de 5’100 CHF.

Les travailleurs étrangers doivent prendre en considération ces chiffres pour se faire une idée sur le salaire à percevoir ou qui leur sera proposé, en vue de déterminer s’il sera suffisant ou pas. En fait, certains ressortissants peuvent juger ces montants élevés, mais ils doivent considérer les charges à assumer et le coût de vie particulièrement élevé en Suisse.

Plusieurs éléments favorisent la pauvreté en Suisse, c’est le cas justement des familles nombreuses. En effet, plus un ménage comprend d’enfants, plus le risque d’être exposé à la pauvreté est élevé. Une famille d’au moins trois enfants encoure quatre fois plus de risques d’être pauvre qu’une famille monoparentale.


La moitié des ménages suisses épargne

Un ménage suisse sur deux économise un peu d’argent, alors que 6% des ménages sont amenés à dépenser leur patrimoine pour subvenir aux dépenses quotidiennes. D’un autre côté, 18% des ménages se trouvent dans l’incapacité de faire face à une dépense imprévue de 2’000 CHF. Il est à noter que les ménages des ressortissants étrangers rencontrent plus de difficultés à épargner que les locaux.


Une meilleure qualité de vie pour les revenus élevés

La qualité de vie devient meilleure en percevant des revenus plus importants. Ceci paraît évident ! Ceci dit, 85% des ménages parmi les 20% disposant de revenus élevés se disent satisfaits de leur qualité de vie, contre 67% des 20% des ménages touchant des revenus inférieurs.

La nationalité est aussi un facteur qui importe dans la perception de la qualité de vie. Ainsi 80% des Suisses estiment que leur qualité de vie est supérieure à celle des étrangers vivant sur le territoire helvétique, dont un peu moins de 70% se disent satisfaits de leur mode de vie.


La France favorable par rapport à la Suisse

En procédant à une comparaison entre la Suisse et un autre pays européen en l’occurrence la France, on constate que le risque de pauvreté en Suisse est plus élevé que dans l’hexagone à hauteur de 15% contre 13%. Sinon la majorité des pays européens présente un risque de pauvreté plus important que la Suisse.