Quel est le salaire d’un.e comptable en Suisse?

Quel est le salaire d’un.e comptable en Suisse?

Les salaires dans la comptabilité et la finance sont élevés en Suisse. Un.e comptable peut gagner facilement plus de CHF 90’000.- par an, soit plus de CHF 7’500.- brut par mois.

Les niveaux de salaires dépendent de plusieurs facteurs. Par exemple, le niveau de formation influence grandement le salaire. L’expérience professionnelle impacte aussi le salaire. Cela signifie que votre salaire augmentera au fil du temps, c’est donc une bonne nouvelle.

En revanche, la maîtrise des langues affecte peu le niveau de rémunération. Si vous ne parlez pas de deuxième langue, vous obtiendrez tout de même un salaire plus ou moins équivalent à un homologue qui parle plusieurs langues selon l’entreprise pour laquelle vous travaillerez.

Vous verrez que la région, le secteur d’activité, la taille de l’entreprise peuvent aussi influencer le salaire. Mais quels que soient ces facteurs, il faut retenir que la profession comptable offre des niveaux de salaires élevés, ce qui est bénéfique aussi pour les conditions de retraites (rentes plus confortables), mais aussi des conditions de travail intéressantes avec des horaires de bureau et des emplois stables.

Alors, voyons dès à présent ce qu’est le métier de comptable et quel est le salaire d’un-e comptable en Suisse?

Descriptif de fonction : Le ou la comptable

Le ou la comptable est celui ou celle qui prend en charge la comptabilité générale dans une entité que ce soit dans le secteur public ou privé. Il ou elle s’occupe des écritures dans le grand livre en plus des comptes auxiliaires. Il se charge également de la déclaration de la TVA (le décompte TVA) comme il s’occupe des travaux de clôture mensuels et annuels.

Il est fréquent que d’autres services soient assimilés au service comptable notamment celui des ressources humaines, de la comptabilité analytique et la gestion des immobilisations. Le poste de comptable dépend hiérarchiquement du chef comptable ou du directeur financier/ CFO.

Le métier de comptable est dominé par la gent féminine qui représente 65% des positions alors que les hommes ne détiennent que les 35% restants.

Conditions de recrutement d’un.e comptable

Pour travailler dans la comptabilité en tant que comptable, il existe plusieurs possibilités. Certains employeurs engagent des personnes plus ou moins jeunes qui sont titulaires d’un CFC d’employé-e de commerce qu’ils forment sur le tas.

D’autres employeurs engagent des personnes au bénéfice d’une plus grande expérience professionnelle obtenues dans un autre domaine d’activité que la comptabilité. Les reconversions professionnelles dans la comptabilité sont fréquentes et appréciées pour la maturité et les compétences transversales que possède ce type de candidats-es.

Ces profils ont généralement obtenu un diplôme de comptable dans une école professionnelle, spécialisée dans la formation pour adulte. Cela peut être des écoles traditionnelles ou des instituts de formation à distance comme l’institut BetterStudy.

Pour occuper le poste de comptable avec le salaire le plus élevé, il faudrait dans l’idéal être titulaire d’un brevet fédéral de spécialiste en finance et comptabilité, complété par quelques années d’expérience professionnelle dans le domaine de la comptabilité générale ou la comptabilité analytique.

Une expérience professionnelle dans la comptabilité est par ailleurs une condition sine qua non pour un-e candidat-e qui souhaite se présenter aux examens pour le brevet fédéral de spécialiste en finance et comptabilité. Il serait avisé d’avoir un certain savoir-faire dans les comptabilités auxiliaires et la gestion de la trésorerie.

Selon le type de tâches, par exemple à l’Etat de Genève, il n’est pas obligatoire de posséder le titre de brevet fédéral de spécialiste en finance et comptabilité pour occuper un poste de comptable au sein de son administration.

L’exercice de cette profession implique une certaine aisance avec les outils informatiques notamment Microsoft Office (Word et Excel). Un comptable doit pouvoir s’adapter avec les horaires flexibles surtout pendant les travaux de clôture. En plus, un ou une comptable doit posséder une certaine rigueur et assiduité pour gérer les tâches routinières au quotidien.

 

Salaire de comptable

Le salaire médian d’un comptable se situe au seuil de 90 000 CHF. Cette rémunération varie évidemment en fonction de l’âge et donc des années d’expérience cumulées. Ainsi les personnes de moins de 25 ans peuvent toucher un salaire médian de 70 000 CHF, alors que pour les comptables âgés entre 26 et 30 ans, ils peuvent avoir une rémunération s’élevant à 80 400 CHF.

En ce qui concerne la tranche d’âge allant de 31 à 40 ans elle perçoit un revenu médian de 90 000 CHF, tandis qu’au delà de 41 ans la rémunération médiane peut atteindre les 97 500 CHF.

Le niveau de formation affecte grandement la rétribution accordée à un comptable. En effet, les titulaires d’un CFC d’employé-e de commerce et qui constituent une majorité avec 46% des postes occupés, touchent un salaire médian de 84 250 CHF. Les titulaires d’un diplôme d’une haute école et qui représentent 18% perçoivent un salaire médian de 88 000 CHF.

Tandis que les comptables détenant un brevet fédéral et qui sont représentés à hauteur de 28% touchent une rétribution médiane de 97 750 CHF. Les personnes ayant un master représentant 5% obtiennent un revenu de 95 000 CHF, au moment où les experts représentant 3% seulement, sont les mieux rémunérés avec une rétribution de 101 500 CHF.

Les comptables avec une formation de base doublée de quelques années d’expérience touchent un salaire équivalent à celui perçu par leurs homologues avec moins d’expérience, mais avec une formation continue plus importante notamment en économie d’entreprise. Et comme on a pu le constater un peu plus haut, les comptables avec un brevet fédéral ou un diplôme d’expertise peuvent prétendre à un salaire plus élevé.

 

Les salaires dans  la comptabilité par secteur économique

Pour le profil de comptable, le salaire d’un.e comptable varie très peu d’un secteur d’activité à un autre. Cette situation qui s’explique par le facteur de stabilité qui caractérise ce métier. Ceci dit, en parcourant rapidement les différents secteurs, l’on constate que le secteur des services, les ONG et les services publics embauchent 50% des comptables en contrepartie d’un revenu médian de 90 000 CHF.

Ce secteur est suivi par l’industrie qui emploie 23% pour un salaire médian de 90 300 CHF. Alors que le domaine du commerce accueille 14% des profils pour une rémunération médiane de 88 000 CHF. Puis arrivent les fiduciaires (9%) et l’industrie pharmaceutique (4%) qui accordent respectivement 85 000 CHF et 88 400 CHF comme salaire médian.

Par ailleurs, la connaissance des langues étrangères constitue un élément peu influent en matière de salaire. En effet, 66% des comptables ne parlent aucune langue étrangère et touchent un revenu annuel médian de 88 200 CHF. Tandis que ceux qui parlent au moins une langue étrangère constituent 34% des profils sondés et perçoivent une rémunération médiane de 90 000 CHF.

 

Les possibilités d’évolution de carrière dans les métiers de la finance et la comptabilité

L’exercice de la profession de comptable est conditionné par l’obtention d’un diplôme ou d’un brevet fédéral, en l’occurrence le Brevet fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité. Pour évoluer à des postes d’auditeur.trice ou assumer plus de responsabilités, il peut être utile d’avoir un diplôme d’expert en finance et controlling, d’un diplôme d’expert-comptable ou d’un CAS d’une haute école (certificate of advanced studies).

Toutefois, avec un brevet fédéral, les carrières sont tout à fait pointues et sont tout à fait suffisantes pour atteindre des postes de Direction financière ou de Direction générale dans les entreprises et les administrations publiques, selon la taille de la société et son activité.

De même, il est possible de suivre des études supérieures pour décrocher un master en administration des affaires (master in business administration), proposé notamment par les hautes écoles de gestion HES-SO, comme la Haute école de gestion de Genève avec leur programme de formation Executive MBA.

Un.e comptable peut évoluer avec la formation et l’expérience professionnelle vers d’autres postes à responsabilité, en tant que chef comptable par exemple. Il peut aussi exercer en tant que comptable indépendant au sein d’une PME ou comme responsable des comptes débiteurs. En suivant un programme d’études adéquat et plus spécialisé, il peut s’orienter aussi vers le domaine du controlling.

 

Apprenez-en plus sur les salaires dans les métiers de la comptabilité

 

Ces chiffres proviennent d’une étude réalisée par Careerplus en 2016 sur les salaires dans les métiers de la finance et la comptabilité. Les niveaux de salaires sont stables et sont toujours d’actualité pour 2019.

 class=