Maîtrisez votre entretien d’embauche

Maîtrisez votre entretien d’embauche

Une part de nervosité ou d’anxiété est tout à fait normale, elle fait partie de l’équation de l’entretien d’embauche. Le contexte compétitif peut vous encourager à donner le meilleur de vous-même et à dépasser vos limites. Cependant, une trop grande nervosité sera un frein et pourra vous faire perdre vos moyens.

Voici quelques conseils pour appréhender l’entretien d’embauche de manière sereine :


Prenez-le comme une opportunité

Le fait d’avoir été invité est déjà un avantage. C’est le signe que vous intéressez l’entreprise, qu’elle souhaite faire votre connaissance et vous avez probablement laissé derrière vous un certain nombre de candidat.


Soyez ponctuel

La ponctualité est le respect minimum que vous devez aux personnes qui vous invitent en entretien. Evitez à tout prix le stress supplémentaire que représente le manque de temps, en anticipant le trajet entre votre domicile et le lieu de l’entretien. Et si vous êtes très en avance,vous trouverez probablement un agréable bistrot où vous pourrez prendre un café ou une boisson rafraîchissante avant d’entrer dans le vif du sujet.


Adaptez votre tenue vestimentaire

Pour vous messieurs, le costume-cravate est une valeur sûre. Même si cette tenue ne sera peut-être pas obligatoire au quotidien si vous êtes engagé, vous ne pouvez que difficilement faire un faux pas en la choisissant pour l’entretien. Si votre domaine d’activité est plus relax, vous pouvez abandonner la veste, oser une touche de couleur ou encore porter un pantalon chino ou à pinces.

Mesdames, vous avez un choix plus vaste… et cela ne vous rend pas nécessairement la tâche plus facile. Le tailleur est souvent perçu comme très strict, mais vous pouvez lui donner une touche plus fraîche avec des couleurs pastel, une blouse ou une veste colorée, en dépareillant le haut et le bas ou en portant uniquement une veste de tailleur sur une robe à motifs. Il va de soi que les grands décolletés, les mini-jupes, les robes de plages, les baskets ou même le jean sont à proscrire.

Préparez et inspectez vos vêtements la veille de l’entretien. Vérifiez qu’ils ne sont pas tâchés et qu’ils sont bien repassés. Et dans le doute, préférez toujours une tenue trop chic que pas assez. A ma connaissance, personne n’a jamais été recalé pour cause de trop bonne présentation.


Respirez

Pour lutter contre le stress précédant directement l’entretien, vous pouvez vous lancer dans de petits exercices de respiration pour tranquilliser votre souffle.

Positionnez-vous debout ou assis sur une chaise avec les pieds parallèlement ancrés dans le sol, le dos droit et le visage décontracté. Placez les mains sur votre abdomen et suivez le rythme de votre respiration. Dans un deuxième temps, prenez le contrôle sur votre souffle en inspirant sur 4 ou 5 temps et en expirant sur le même temps. Cela vous permettra de reprendre une respiration régulière et calme. Enfin, en vous tenant debout, montez les bras au-dessus de votre tête dans un grand arc de cercle en inspirant par le nez, puis au moment de l’expiration, faites le mouvement inverse en vidant l’air par la bouche et en évacuant votre stress. Répétez l’exercice cinq fois et vous devriez vous sentir déjà plus détendu.


Acceptez les boissons proposées

Le recruteur vous proposera probablement une boisson ; acceptez au moins un verre d’eau. Boire une gorgée d’eau de temps en temps vous permettra d’éviter la sensation de gorge sèche, et vous donnera l’occasion de prendre quelques secondes avant de répondre à une question à laquelle vous ne vous attendiez pas.


Maîtrisez votre langage non-verbal

Il a été prouvé que près de 80% de la communication passe par le langage non-verbal, alors ne négligez pas cet aspect et maîtrisez-le, tout en restant vous-même.

La poignée de main est très importante, car il s’agit du premier et du dernier geste de l’entretien et généralement le seul contact physique entre le recruteur et le candidat. Pensez aux astuces contre les mains moites, regardez l’autre personne dans les yeux et optez pour une poignée de main franche, ni trop timide ni trop puissante. En politique, il est même conseillé de maintenir cette poignée de main un peu plus longtemps, pour « marquer le coup ». Mais il s’agit là de quelques centièmes de seconde, n’en faites pas trop.

Sourire au début et à la fin de l’entretien permet de faire le lien avec vos interlocuteurs. Mais attention à ne pas porter un large sourire « scotché » en permanence sur le visage durant toute la durée de l’entretien, il vous fera paraître moins sérieux, voire un peu bizarre. Soyez naturel, souriez pour la convivialité mais avec parcimonie pour plus de professionnalisme.

Veillez également à garder un contact visuel avec tous vos interlocuteurs, y compris ceux qui ne vous parlent pas. Rappelez-vous que chacune des personnes présentes aura la possibilité de donner son avis sur votre prestation. Evitez de détourner votre regard, particulièrement lorsque le recruteur s’adresse à vous, car vous paraîtrez au mieux stressé, au pire désintéressé. Mais ne fixez pas le recruteur de manière insistante non plus, cela pourra le mettre mal à l’aise.

N’interrompez pas votre interlocuteur. La discussion peut être dynamique et interactive, mais attendez que le recruteur ait terminé sa phrase pour la commenter, y répondre ou poser une question en retour. Couper la parole serait un manque de respect, d’autant plus que si une personne doit en interrompre une autre, c’est à celui qui a le statut le plus élevé que revient ce « privilège », et dans le cas précis de l’entretien d’embauche, il s’agit du recruteur et non du candidat. Ne remettez donc pas en question son autorité et privilégiez le respect en toutes circonstances.

Attention aux hésitations. Les « euh », « ben » etc. sont à bannir absolument. Ils démontreront un manque de préparation ou un stress non maîtrisé. Préférez une pause de 3-4 secondes ou prenez une gorgée d’eau avant de répondre.

Adoptez une posture décontractée mais digne et droite. Ne croisez ni les bras ni les jambes, et ne vous affalez pas sur votre chaise. Pensez à garder les poignets sur la table plutôt que sur vos genoux. Cette position traduira une attitude avenante et confiante.

Maîtrisez votre gestuelle. Cet aspect dépend de votre personnalité, voire de votre culture. Si vous avez tendance à beaucoup gesticuler, essayer de vous contenir un peu en vous imposant une contrainte par exemple, comme immobiliser la main droite et ne bouger que la gauche. Si au contraire, vous êtes de nature réservée, déposez vos mains sur la table pour les libérer et leur laisser une chance de s’exprimer pour ne pas paraître trop strict. L’idée est ici d’occuper l’espace sans déployer une chorégraphie complexe avec vos bras. Une astuce pour les personnes maîtrisant déjà bien les autres facteurs de stress est de se caler sur la gestuelle de l’autre (sans la mimer bien sûr). Un recruteur qui bouge beaucoup ne sera pas surpris si vous le faites également et sera peut-être plus emprunté si vous restez totalement immobile. L’inverse est également probable. Cette attitude permet de créer une connexion plus facile, puisque vous « parlez ainsi le même langage ».


En bref, soyez naturel et préparé

Aussi anodines que soient les questions qu’on vous pose, n’oubliez jamais que si vos interlocuteurs sont bien formés (qu’il s’agisse des recruteurs du service des ressources humaines ou de votre éventuel futur manager), ils ne s’intéressent pas uniquement aux contenus de vos réponses. Ils prendront aussi note, consciemment ou pas, de la forme de vos réponses, votre réaction face à une question, votre regard, vos mimiques, votre gestuelle et votre posture. Ils enregistreront vos hésitations et les « non-dits ».

Aussi, il est primordial de préparer un entretien d’embauche et de ne pas s’y rendre les mains dans les poches en espérant que la chance soit de votre côté. Ayez conscience de vos forces et de vos axes d’amélioration, sachez mettre en avant vos points forts et pensez à travailler sur les plus faibles.

La plupart des recruteurs auront une attitude bienveillante à votre égard, il ne sert à rien de paniquer. Soyez naturel mais préparé, restez concentré et ayez confiance en vous !