Le pouvoir de la volonté

Le pouvoir de la volonté

L’instinct de volonté

A travers son livre L’instinct de volonté, Kelly Mcgonigal explique que toutes les personnes sont nées avec cette aptitude qu’est la volonté.

Mais certains disposent de plus de volonté que d’autres et chacun l’utilise différemment. L’étude entamée par l’auteur démontre que les gens qui ont plus de volonté, vivent de façon plus heureuse, disposent d’une meilleure santé, et lient des relations amicales, amoureuses et professionnelles plus satisfaisantes et plus durables.

Ces gens réussissent mieux financièrement et professionnellement ou encore leur formation. Ils mettent en place des stratégies et des routines pour mieux réussir. Ils gèrent mieux le stress et les conflits comme ils surmontent plus rapidement les obstacles. En d’autres termes pour réussir sa vie, il faut disposer de plus de volonté.

L’auteur préconise trois pratiques principales pour booster la volonté, comme elle proposent deux astuces en vue de tenir ses bonnes résolutions.

Pratique 1 : la méditation

Des chercheurs en neuroscience ont observé que la méditation permet au cerveau non seulement de maîtriser ce procédé mais il développe tout un panel de compétences. Il s’agit notamment du contrôle de soi, l’attention, la concentration, la gestion du stress et des impulsions et la conscience de soi.

L’étude montre en effet que dès qu’on cumule trois heures de méditation, on ressent déjà une amélioration dans l’attention et le contrôle de soi. Au bout de 11 heures cumulées, on observe des changements physiologiques au niveau du cerveau, de même que l’augmentation de connexions neuronales entre les zones du cerveau en rapport avec la concentration et l’abstraction des distractions.

Une autre étude montre qu’après seulement deux mois de pratique quotidienne de méditation, un nouveau pratiquant possédera de nouvelles substances grises au niveau du cortex préfrontal. Une telle évolution du cerveau peut être surprenante mais il faut savoir que la méditation augmente le flux sanguin au niveau du cerveau au même titre que la musculation va irriguer plus de sang dans les muscles.

Après une pratique quotidienne de la méditation on ressent tous les bienfaits de cette activité avec moins de stress, plus de concentration et une plus grande volonté.

Pratique 2 : la respiration lente

La pratique de la respiration lente est une méthode efficace pour booster la volonté sur-le- champ. Il suffit de prendre volontairement quelques respirations profondes et lentes en comptant dans sa tête jusqu’à 4 à l’inspiration et jusqu’à 6 à l’expiration. Grâce à ce procédé, on active le cortex préfrontal tout en régulant le rythme cardiaque. Ce qui va permettre de se débarrasser du stress et avoir un meilleur contrôle de soi.

Pratique 3 : le sport

Il n’est guère nécessaire de commencer par un marathon, mais 15 minutes de tapis de marche suffisent pour diminuer les fringales ou les envies difficiles à contrôler comme les cigarettes pour les fumeurs ou le chocolat pour les personnes suivant un régime. Les effets du sport sur le long terme sont encore plus impressionnants. Il soulage du stress habituel, et il se révèle un excellent antidépresseur aussi efficace que le Prozac.

On a constaté que chez les personnes qui pratiquent du sport régulièrement, les communications entre les cellules nerveuses étaient plus efficaces et plus rapides. Le sport comme la méditation sont des solutions efficaces pour dynamiser le corps et l’esprit. Ces deux pratiques combinées font du cerveau un « outil » plus performant. En gros on peut booster sa volonté grâce au trio : la méditation, la respiration lente et le sport.

Pour tenir ses résolutions, on peut compter sur deux astuces à savoir :

Astuce 1 : penser sur le long terme

En réfléchissant aux conséquences sur le long terme plutôt que de se focaliser sur le moment présent, il sera plus facile de résister à une tentation. Prenons l’exemple de la consommation d’une canette de soda, au lieu de se demander si on peut en boire ou pas sur le moment, il vaut mieux réfléchir aux conséquences de boire une canette de soda tous les jours tout au long de l’année.

Ce principe est applicable dans d’autres domaines comme la navigation sur le web, le grignotage, l’addiction aux jeux vidéo ou la télévision, il serait pertinent de se poser la question sur le fait de subir les conséquences de ces habitudes. Certainement pas ! et avec cette perspective il serait beaucoup plus facile de faire le bon choix au quotidien.

Astuce 2 : Brûler ses vaisseaux

En 1519, Cortès un célèbre conquistador espagnol était accompagné de quelques centaines d’hommes seulement pour battre l’empire aztèque doté de 6 millions combattants. Cortès avait conscience que ses hommes seraient tentés de fuir les difficultés de la bataille qui s’annonçait. C’est alors qu’il ordonna de brûler tous les vaisseaux qui les avaient transportés.

Son but est de mettre ses hommes devant le fait accompli en ayant d’autres choix que de vaincre ou de mourir. C’est ainsi qu’il a pu vaincre son ennemi grâce à sa détermination. Cette histoire illustre l’engagement et la volonté de faire. En limitant les options, il est plus facile de prendre des décisions et c’est applicable même dans la vie de tous les jours.

En effet, si on ne souhaite pas subir la tentation des jeux vidéo, il suffit de les désinstaller, pour ne pas manger des gâteaux, il ne faut pas en acheter et pour éviter de consommer des pizzas surgelées, il faut les remplacer par des légumes. C’est aussi simple que ça !