Le marché de l’éducation en ligne

Le marché de l’éducation en ligne

La taille du marché de l’enseignement supérieur et la formation continue est très importante et se chiffre en milliards de francs suisse. Voici quelques chiffres sur ce marché et sur la croissance attendue dans l’éducation numérique avec la digitalisation généralisée de la formation.

Une approche bottom-up à partir de données internes à la HEG Genève combinée à des données publiques sur les hautes écoles en Suisse nous donne les chiffres suivants : 15’000 enseignants dans les hautes écoles qui donnent en moyenne 2.5 cours par semestre, soit environ 37’500 cours pour tous les enseignants-es de Suisse par semestre.

Le nombre de cours moyen par étudiant est de 6,3 cours représentant 25,4 périodes de cours par semaine (périodes de 45 minutes). Le nombre d’étudiants-es en 2015 en Suisse s’élève à 238’000 et devrait augmenter à 255’000 en 2015 (213’885 étudiants-es en 2012).

En 2014, il y avait 18’000 universités dans le monde (Whed, 2015). En 2010, il y avait 178 millions d’étudiants-es universitaires, ce nombre est en croissance avec une estimation à 213 millions pour 2025 (+ 1,3% par an en moyenne) principalement en Asie (University World News, 2015) avec l’Inde, le Vietnam et la Malaisie. En Inde, le marché de l’éducation en ligne passera de USD 25 milliards en 2015 à USD 40 milliards en 2017 (World Economic Forum, 2015).

Par ailleurs, presque la moitié de la population indienne a moins de 25 ans et sera amenée à se former tout au long de sa vie.

Nous pouvons supposer que le nombre d’enseignants augmentera en conséquence ou que les enseignants utiliseront davantage les technologies pour gérer plus d’étudiants-es dans leur classe.

Les montants totaux dépensés dans la formation continue s’élèvent quant à eux à CHF 5,3 milliard rien que pour la Suisse et de CHF 110.5 milliards dans le monde. Cela comprend les dépenses des entreprises et des particuliers.

D’une part, la demande en formation continue a tendance à augmenter du fait de la concurrence accrue sur le marché du travail et les besoins des entreprises de s’adapter à un contexte de marché plus dynamique et concurrentiel.

D’autre part, avec la formation à distance, il sera possible de réduire les investissements en formation.

A nouveau, dans tous les cas, la formation en ligne à titre individuel ou dans les entreprises passera par les MOOCs d’universités ou d’entreprise. A septembre 2014, les MOOCs comptent 10 millions d’étudiants-es.

Les montants globaux dépensés dans la formation s’élèvent aujourd’hui à USD 4’450 milliards avec une hausse annuelle attendue de 7%. L’on prévoit une hausse de 23% pour marché de l’e-learning avec un taille de USD 90 à 166.5 milliards en 2015.

L’on recense 28 MOOCs (Techno Du Net, 2015), dont les principaux MOOCc sont Futurelearn, Udemy, Lynda (USA), Coursera, edX (USA), Udacity (USA), FUN (France), Iversity (Allemagne, avec possibilité d’obtention de crédits ECTS), Unow (France), Codecademy (USA), ClassCentral (USA).

Il existe aussi des MOOCs d’entreprises, comme 360Learning ou Solerni (lancé par Orange France) ou encore CoorpAcademy, ayant une antenne à Lausanne dans le campus de l’EPFL, qui sont des plateformes payantes sur lesquelles les entreprises peuvent y éditer et transférer du contenu pour la formation de leurs collaborateurs.

Il y a aussi bien entendu notre propre MOOC (ou plutôt SPOC : small private open course). BetterStudy est le MOOC sbasé en Suisse romande avec des bureaux à Genève. BetterStudy est spécialisé dans l’apprentissage de la comptabilité suisse.

Apprenez-en plus sur les causes des transformations radicales qui ont lieu dans le secteur de l’enseignement et de la formation professionnelle.