La gestion de carrière en pleine mutation

La gestion de carrière en pleine mutation

En matière de gestion des carrières, tout est envisageable !

La gestion de carrière connaît une réelle mutation, ce qui nous pousse à se demander qui gère quoi de nos jours?

La gestion de carrière est en continuel changement, c’est un métier qui évolue rapidement. De nos jours, les structures disposent d’importants outils très performants que ce soit pour recruter les talents, les gérer ou les garder. Des moyens qui évoluent constamment et qui doivent être toujours mis à jour en vue de répondre aux besoins et exigences des différents collaborateurs.

Pour les salariés, le marché du travail leur offre des opportunités qu’ils n’hésitent plus à saisir. Ils changent de positions et d’entreprises au gré de leurs aspirations, leurs rêves et leurs passions. Ils disposent de plus de liberté et de mobilité qu’auparavant.

Le secteur des ressources humaines, et plus particulièrement la gestion de carrière, a été grandement affecté par l’usage des réseaux sociaux. Même les codes et les coutumes régissant le marché de l’emploi ont volé aux éclats, notamment en ce qui concerne l’accès au travail. Il faut dire que les nouvelles générations recherchent plus l’épanouissement personnel et l’investissement professionnel qu’autre chose.

De nos jours, les valeurs ont changé, on assiste plus à la prédominance de l’impatience, de l’audace, de la spontanéité, mais aussi de l’éphémère. Dans un tel contexte, le fait de multiplier les essais est toléré, en revanche les erreurs le sont moins. C’est pourquoi, il faut tout de même être très vigilant au moment de l’orientation de sa carrière.

Faire carrière dans un quelconque domaine est devenu une idée obsolète. Généralement une telle pensée requiert d’anticiper, de préparer le terrain, de faire des sacrifices, de respecter les différentes étapes à franchir, de faire preuve de beaucoup de patience, etc.

Les choses ont changé, on oublie les échelons à gravir pour adopter des méthodes plus révolutionnaires pour entamer sa vie professionnelle.

Il est difficile de parler de plan de carrière lorsque les candidats exercent différentes professions et changent souvent de parcours.

Certains profils ont même fait carrière dans un domaine qui n’est pas encore très en vogue. On rencontre de plus en plus de profils flexibles qui s’adaptent à différents postes. De tels employés sont connus sous différentes nominations soient les job-hoppers (hopper signifie sauterelle) qui changent de jobs ou de structures tous les deux ans et les boomrangs employees qui reviennent à une entreprise après avoir fait le tour d’autres structures.

On assiste aussi à l’ascension impressionnante de jeunes entrepreneurs de grand talent qui accèdent au poste de CEO de leur entreprise avant la trentaine. Et ce, sans le passage obligé par les étapes traditionnelles en matière de carrière. Ils incarnent le rêve de plusieurs personnes, à savoir devenir son propre patron. D’ailleurs, le Word Economic Forum a prévu que d’ici l’an 2040 que l’économie comptera plus de travailleurs indépendants.

Si les salariés changent de mentalité, c’est le cas aussi des employeurs qui ressentent une certaine lassitude vis-à-vis de leurs employés. L’un d’eux a même exprimé sa fatigue des employés formés dans une seule maison qui se transforme au fil des ans en une caricature de la culture de l’entreprise. Il clame son impatience pour du sang neuf et de la chair fraîche dans la structure.

Un autre fait marquant s’est matérialisé ces dernières années au niveau des entreprises multinationales. En effet, ces dernières investissent beaucoup de temps, d’efforts et d’argent dans le recrutement et la formation de talents à très fort potentiel, pour être obligé de les libérer faute de disponibilité de postes de dirigeants-es.

Certaines structures comme l’enseigne Harrods ont même adopté un concept différent en matière d’embauche. En effet, l’entreprise privilégie désormais le recrutement des non diplômés qui ont quitté le banc d’école précocement.

Il faut dire que de nouveaux modèles de carrière s’installent. Ceux-ci tiennent compte de différents aspects socio-économiques, comme celui mis en place par le cabinet Deloitte, communément désigné par Mass Career Customization. Ce concept favorise plus d’ouverture et d’acceptation ainsi que le développement de solutions sur-mesure dans la gestion de carrière.