L’interventionnisme en économie

L’interventionnisme en économie

L’interventionnisme est issu du latin intervenire qui signifie se mêler de, entremettre et répondre de. Dans le domaine politique, ce terme désigne l’implication de l’Etat à travers des actions politiques ou militaires dans les affaires d’un autre pays. A l’échelle internationale, ce concept se manifeste à travers l’intervention militaire d’un Etat ou d’une organisation comme l’ONU, dans les conflits entre deux pays ou au sein d’un même pays.


Qu’en est-il du domaine économique?

Dans le cadre de l’économie, l’interventionnisme consiste en la participation des pouvoirs publics dans la politique économique en imposant ses règles dans le but de protéger les intérêts de la population locale ou pour assurer le développement de secteurs économiques considérés comme stratégiques ou prioritaires.

Ce principe est né avec l’émergence des Etats modernes pour s’effacer au cours du XIXe siècle avec l’apparition du mouvement du libéralisme. Mais cette doctrine est revenue en force au XXe siècle en se positionnant entre le socialisme et le libéralisme. Néanmoins elle a perdu graduellement de sa puissance après la chute de l’URSS et l’évolution des sociétés et des économies vers l’ultralibéralisme. L’interventionnisme économique se manifeste à travers des formes variées notamment avec le rôle de l’Etat-Providence servant à gérer la redistribution des richesses, la politique industrielle, l’aide à l’investissement et à la création d’entreprise, le protectionnisme par le biais des taxes douanières sur les importations et les incitations ou subventions au profit des exportations. De même qu’il peut prendre la forme d’une politique monétaire ou budgétaire ou la mise en place de normes et de réglementations régissant le travail, l’environnement, le commerce, entre autres secteurs.