Le guide BetterStudy
5/5

Comment faire évoluer sa carrière de comptable en Suisse en 2021?

Le guide complet lorsque vous voulez faire évoluer votre carrière, augmenter vos revenus et avoir des nouvelles responsabilités !

Vous êtes comptable en Suisse ou évoluez dans les métiers de la comptabilité, et ressentez le besoin d’évoluer dans votre travail ? De nombreuses perspectives d’évolution s’offrent à vous ! Néanmoins, atteindre un poste à plus fortes responsabilités nécessite (logiquement) de se former. Or, les comptables ont souvent des contraintes professionnelles et familiales à respecter… Dans ce contexte, comment faire évoluer sa carrière de comptable en Suisse ? 

C’est la question à laquelle nous allons répondre dans ce guide. Nous verrons dans un premier temps ce qui pousse les comptables à faire évoluer leur carrière, puis nous nous intéresserons aux opportunités qui s’offrent à eux. Ensuite, nous expliquerons en quoi un Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité est la certification la plus adaptée aux comptables souhaitant se spécialiser, et en quoi la formation en ligne (vs. la formation en présentiel) répond parfaitement à leurs contraintes professionnelles et familiales. 

Ce guide a été conçu par BetterStudy, l’institut de formation en ligne N°1 sur les métiers de la comptabilité en Suisse !

Remarque : dans ce guide, les termes employés pour désigner des personnes sont pris au sens générique ; ils ont à la fois valeur d’un féminin et d’un masculin.

Aimez-vous ce guide ? Partagez-le à vos amis :
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Table des matières

Si vous préférez consulter ce contenu en version PDF pour un meilleur confort de lecture ou pour toujours l’avoir sous la main, n’hésitez pas à le télécharger gratuitement ici :

Téléchargez le guide offert, maintenant !
Comment faire évoluer sa carrière de comptable en Suisse ?
Télécharger le guide

CONSTAT : DE NOMBREUX COMPTABLES EN SUISSE SOUHAITENT ÉVOLUER DANS LEUR CARRIÈRE...

Il existe plusieurs parcours amenant à travailler dans la comptabilité : 

  • Être titulaire d’un CFC d’employé de commerce (Certificat Fédéral de Capacité). Ce profil est recruté plus ou moins jeune et est formé sur le tas ;
  • Être en reconversion professionnelle dans la comptabilité. Ce type de profil a acquis de l’expérience professionnelle dans un autre domaine que la comptabilité. La maturité et les compétences transversales acquises par le candidat sont appréciées par les employeurs. Le candidat obtient son diplôme de comptable grâce à une école spécialisée dans la formation pour adultes.
Au bout d’un certain temps d’exercice de leur fonction, et au fil de nos échanges avec nos apprenants, nous constatons que de nombreuses personnes évoluant dans le domaine de la comptabilité rencontrent les problématiques suivantes : 
 
  • Manque de responsabilités ;
  • Manque de challenge (une certaine routine s’installe) ;
  • Insatisfaction par rapport à leur rémunération actuelle ;
  • Besoin de monter en compétences pour se challenger individuellement.

Si vous vous reconnaissez dans cette description, alors ce guide est fait pour vous !

QUELLES SONT LES PERSPECTIVES D'ÉVOLUTION DE CARRIÈRE DU COMPTABLE EN SUISSE ?

Un comptable peut évoluer vers différents postes au cours de sa carrièreCe choix dépend principalement des missions et du salaire souhaitésmais aussi du niveau de formation acquis, comme nous allons le voir.

Vers quel poste évoluer, et comment ?

Évoluer vers un poste de directeur financier, responsable de la comptabilité, ou responsable d'une fiduciaire

Pour atteindre un poste de Directeur financierResponsable de la comptabilité, Manager dans une fiduciaire, ou encore pour lancer sa propre fiduciaire, l’obtention d’un Brevet fédéral est nécessaire ; il est indispensable de maîtriser des compétences pointues dans différents domaines de la comptabilité, mais aussi de la fiscalité ou encore de la gestion des salaires.

Pour accéder à ses postes, il est important de pouvoir démontrer une certaine expérience, mais surtout d’attester ses compétences au travers d’un titre reconnu comme le Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité. Par ailleurs, le fait de posséder un Brevet est un accélérateur de carrière, puisqu’il permet aux comptables brevetés de faire valoir leurs compétences et d’accroître leur niveau de responsabilités.

En passant une formation au Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité, le comptable valorise son expérience professionnelle acquise au sein de l’entreprise, et développe également de nouvelles compétences professionnelles. Les salaires des comptables titulaires du Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité dépassent facilement CHF 10’000.- brut par mois en Suisse.

Évoluer vers un poste de contrôleur de gestion

Pour occuper un poste de contrôleur de gestion, une étape intermédiaire conseillée est de se former d’abord au Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité. En effet, non seulement les porteurs du Brevet auront une vision complète et approfondie de la gestion comptable et financière d’une société pour leur permettre d’acquérir une certaine expérience dans le domaine du controllingmais beaucoup de sujets techniques seront déjà maîtrisés pour une formation ultérieure plus poussée encore.

Par exemple, la comptabilité analytique d’exploitation, la présentation des états financiers selon les principales normes comptables, l’analyse des indicateurs financiers ainsi que les enjeux fiscaux. Tous ces éléments sont importants à prendre en compte afin d’aider l’équipe dirigeante à prendre les bonnes décisions stratégiques et opérationnelles.

Ainsi, ces sujets abordés dans le Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité se verront très utiles pour suivre une autre formation supérieure pour viser cette fois l’expertise avec le diplôme d’expert en finance et controlling

Il est aussi possible de suivre des formations exécutives similaires dans une université ou une haute école de gestion (HEG) de type CAS (Certificate of advanced studies), DAS (Diploma of advanced studies) ou MAS (Master of advanced studies).

Au niveau des compétences requises, ce poste exige une bonne maîtrise des outils informatiques, notamment Excel et d’autres logiciels comptables, en particulier pour la comptabilité analytique, et des outils liés à l’analyse de données financières et non financières. Ce poste de travail exige également un bon esprit d’analyse, ainsi que de bonnes aptitudes en communication afin de pouvoir présenter les rapports financiers et les procédures du controlling. Le contrôleur de gestion peut ensuite évoluer vers un poste de responsable controlling.

Évoluer vers un poste de responsable controlling

Pour occuper un poste de responsable controlling, l’idéal est d’obtenir un diplôme d’expert en finance et controlling ou un master d’une haute école (université ou hautes écoles spécialisée). Il est également nécessaire d’avoir cumulé de nombreuses années d’expérience dans les différentes spécialités du controlling. 

Quel poste occuper dans le domaine de la finance, comptabilité ou fiscalité pour gagner plus d'argent ?

Nous l’avons vu, le salaire est l’une des raisons qui poussent les personnes à se spécialiser davantage. Pour vous aider à y voir plus clair, voici les salaires moyens des professions comptables en Suisse, par ordre croissant :

  1. Assistant fiduciaire : 72 500 CHF ;
  2. Aide-comptable : 72 800 CHF ;
  3. Contrôleur de gestion junior : 85 000 CHF ;
  4. Comptable : 90 000 CHF ;
  5. Agent fiduciaire : 98 000 CHF ; 
  6. Expert-comptable : 110 000 CHF ; 
  7. Contrôleur de gestion senior : 117 000 CHF ; 
  8. Chef comptable : 120 000 CHF ;
  9. Auditeur : 125’000 CHF ;
  10. Responsable du controlling : 148 000 CHF ; 
  11. Directeur financier / CFO : 150 000 CHF.

Source : étude salariale menée par le cabinet de recrutement CareerPlus en 2020. 

Comment prétendre à une augmentation salariale ?

Les niveaux de salaires dépendent de plusieurs facteurs :

  • Le niveau de formation influe grandement sur le salaire : les comptables avec un Brevet fédéral ou un diplôme d’expertise peuvent prétendre à des salaires plus élevés ;
  • L’expérience professionnelle a aussi un fort impact sur la rémunération : au fil du temps, le salaire du comptable augmente logiquement ;
  • La région, le secteur d’activités, ainsi que la taille de l’entreprise peuvent également influencer le salaire ;
  • La maîtrise des langues étrangères a globalement peu d’impact sur la rémunération des comptables.

Source : étude salariale menée par le cabinet de recrutement CareerPlus en 2020. 

Vous l’aurez compris, le principal critère sur lequel les comptables doivent travailler pour prétendre à une augmentation salariale est le niveau de formation, qui est pris en compte par les employeurs pour déterminer la grille salariale. Regardons cela plus près.

QUELLE FORMATION SUIVRE POUR DÉVELOPPER SA CARRIÈRE ?

Nous l’avons vu, les comptables souhaitant évoluer dans leur carrière doivent valoriser et développer leurs compétences via l’obtention d’une certification.  

Brevet fédéral ou Bachelor ? Les comptables privilégient le Brevet fédéral !

Le Brevet fédéral est beaucoup plus axé sur la pratique qu’un Bachelor. Il est certes moins valorisé qu’un Bachelor, mais c’est une certification plus spécialisée et plus formatrice.

Le Brevet fédéral : 

  • Se base sur la valorisation de l’expérience professionnelle cumulée au sein de l’entreprise ;
  • Donne la possibilité aux titulaires d’un CFC (ou autre diplôme équivalent) d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles afin d’assumer plus de responsabilités dans le cadre de l’exercice de leur profession comptable.

Ainsi, en valorisant l’expérience métier et en développant les compétences des comptables, le Brevet fédéral apparaît comme le modèle le plus adapté à suivre en parallèle d’une activité professionnelle. Cette certification ouvre la voie vers des postes de directeur financier, responsable de la comptabilité, manager dans fiduciaire ou offre la possibilité de créer sa propre fiduciaire. 

Les compétences professionnelles acquises suite à l'obtention du Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité

Le ou la comptable titulaire d’un Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité est capable d’exécuter un grand nombre de tâches pointues et très appréciées des employeurs. Par rapport à son cahier des charges, un ou une comptable :

  • S’assure d’une application rigoureuse des normes et des principes comptables ;
  • Détermine le résultat d’une entreprise ;
  • Est capable de confirmer la source de tous les mouvements comptables ;
  • Etablit les documents finaux destinés à l’administration fiscale ; 
  • Conseille la direction sur les aspects financiers et fiscaux ;
  • Prépare les documents annuels (états financiers), les présente et les commente (par exemple en analysant les variations) ;
  • Assure le contact et répond aux questions des interlocuteurs externes tels que les réviseurs, les différentes administrations (impôts, TVA, assurances sociales), clients externes, etc. ;
  • Prépare et assure les différents contrôles pouvant avoir lieu au sein de l’entreprise (inspection TVA et AVS, notamment) ;
  • Est aussi amené (fiduciaire par exemple) à préparer des offres de services pour les clients et procéder à la facturation ;
  • Prépare, sur demande de sa direction, des statistiques (chiffre d’affaires, marge, heures travaillées, etc.) ;
  • Participe activement au processus budgétaire ainsi qu’à la planification des ressources, met en place des outils de gestion prévisionnelle et optimise les fonctionnalités du logiciel comptable ;
  • Gère l’équipe comptable, selon la taille de l’entreprise et sa fonction, et peut également participer au recrutement de celle-ci.

Les conditions d'admission au Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité

Les principales conditions d’admission aux examens du Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité sont les suivantes :

  • Disposer au préalable du certificat fédéral de capacité, d’une maturité ou tout autre diplôme équivalent ;
  • Avoir une expérience professionnelle de 3 ans dans le domaine comptable, fiduciaire ou fiscal lors du passage de l’examen.

Le taux d’échec au Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité est relativement important (environ 40% d’échec). Ainsi, pour avoir une chance de réussir son examen, il est vivement recommandé de s’inscrire à une formation… Surtout lorsqu’on sait qu‘il est possible de le passer trois fois uniquement.

Une formation au Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité offre un très bon retour sur investissement !

Le coût d’une formation – d’ailleurs, nous devrions plutôt parler “d’investissement” – au Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité varie bien sûr d’un institut à l’autre. Quoi qu’il en soit, il faut prévoir un budget formation supérieur à 10 000 CHF. Mais il existe de nombreuses aides permettant de réduire le coût de la formation au Brevet fédéral :

  • Les résidents suisses perçoivent une subvention fédérale à hauteur de 50% du coût de la formation ;
  • Certains cantons offrent des aides complémentaires ;
  • Les montants investis dans la formation sont déductibles d’impôts.

De nombreux fiduciaires financent la formation (une partie ou la totalité) de leurs employés afin d’avoir des collaborateurs plus performants. En 2016, pas moins de 58% des candidats ont profité d’une aide financière de leurs employeurs.

Une formation au Brevet fédéral offre ainsi un excellent retour sur investissement compte tenu des aides financières, des perspectives de carrière, et de l’augmentation salariale à la clé !

FAUT-IL CHOISIR UNE FORMATION EN PRÉSENTIEL OU EN LIGNE ?

Les comptables se retrouvent souvent confrontés à un manque de temps pour se former, à cause d’impératifs professionnels et/ou personnels. Se lancer dans une formation demande un effort important, qui va forcément avoir un impact sur la vie familiale et/ou le travail.

Plusieurs solutions permettent de pallier ce manque de temps : 

  • Certains employeurs libèrent du temps aux apprenants pour qu’ils puissent se concentrer sur leurs cours : il n’est pas rare de revoir le temps du contrat de travail à 80% afin de laisser plus de place aux apprenants pour leur formation, mais il est aussi tout à fait possible de réussir avec un travail à 100% ;
  • Suivre une formation en ligne plutôt qu’en présentiel permet aux comptables de respecter leurs obligations professionnelles et familiales, tout en se formant à leur rythme.

Voyons maintenant pourquoi le modèle de formation en ligne est parfaitement adapté aux problématiques des comptables, contrairement au modèle de formation en présentiel.

La formation dans une école traditionnelle : un modèle peu adapté aux comptables...

Les comptables qui choisissent un format en présentiel, dans une école traditionnelle consacrent généralement deux soirs et un samedi par semaine à leur cours. 

Le format en présentiel n’offre aucune flexibilité au niveau des horaires, et souvent les cours en présentiel ne sont pas adaptés à l’emploi du temps de l’apprenant (contraintes professionnelles et personnelles).

La formation en ligne : apprendre à son rythme, depuis chez soi ou au bureau !

Avec un modèle de formation en ligne, les apprenants suivent des cours à leur rythme, depuis chez eux ou au bureau. Ainsi, l’apprenant adapte son emploi du temps dédié à ses études en fonction de ses contraintes professionnelles et familiales.

Une formation de préparation aux examens du Brevet dure généralement trois ans. En passant par une formation en ligne, on constate une meilleure productivité des apprenants, c’est pour cela qu’il est possible dans certains cas d’être prêt à passer les examens au bout de 2 ans d’apprentissage seulement.

Notre institut BetterStudy est certifié EduQua et a formé en ligne des centaines de personnes aux métiers de la finance et de la comptabilité en Suisse depuis sa création en 2015

Nos inscrits accèdent aux cours en ligne avec des vidéos pré-enregistrées et des textes à lire, puis réalisent des exercices automatiquement corrigés. Ils accèdent aussi à des tests en ligne et des programmes d’exercices personnalisés, c’est-à-dire ciblés sur leurs besoins d’apprentissage. Ceci leur permet ainsi de se concentrer sur les sujets dont ils ont le plus besoin afin de gagner du temps et de l’efficacité dans le développement de leurs compétences.

En complément, un formateur accompagne individuellement chaque apprenant en cas de questions et des wébinaires en groupe sont organisés régulièrement.

Si vous souhaitez découvrir à quoi ressemble une formation en comptabilité en ligne avec BetterStudy, n’hésitez pas à demander un accès gratuit à notre plateforme. 

Demander votre essai gratuit à la plateforme
Aimez-vous ce guide ? Partagez-le à vos amis :
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Table des matières

Pour conclure ce guide

Pour conclure, les comptables souhaitant développer leur carrière doivent privilégier le choix de la formation. Le Brevet fédéral permet aux professionnels évoluant dans le domaine de la comptabilité/finance de valoriser leur expérience professionnelle, tout en développant de nouvelles compétences. Pour obtenir cette certification, le comptable devra suivre une formation longue, complexe et exigeante, en parallèle de son activité professionnelle. 

Mais le jeu en vaut la chandelle. En effet, réussir son Brevet fédéral, c’est se garantir un emploi à vie, et s’ouvrir à de nouvelles opportunités : augmentation salariale, autonomie et responsabilités, possibilité de manager des équipes, etc. Pour finir, le modèle de la formation en ligne est idéal pour se former à son rythme, en parallèle de son activité professionnelle.

Voir le guide : Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité
Christophe Rieder

Christophe Rieder

Fondateur et Directeur de BetterStudy Sàrl
Master of Science HES-SO in Business Administration
Diplôme fédéral d’Enseignant de la formation professionnelle

Aimez-vous ce guide ? Partagez-le à vos amis :
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Table des matières