Formation en ligne et identités numériques

Formation en ligne et identités numériques

FSe former en ligne chez BetterStudy questionne votre identité numérique ou plutôt vos identités numériques comme vous allez le voir dans cet article.

Cette formation, entre autres apprentissages, va vous aider à peaufiner cette identité particulière que vous utilisez au quotidien.

Vous serez ainsi plus à l’aise pour cheminer sur le web.

Votre quotidien numérique

Dans votre quotidien, vous êtes appelé(e) à utiliser de nombreux outils numériques. Vous apparaissez dans des e-mails privés ou professionnels, sur des réseaux sociaux, dans un blog, sur des forums d’échanges, …

Prenez cinq minutes pour faire un point sur vos activités journalières et vos présences multiples sur la Toile. Aidez-vous de l’image ci-dessous et notez les sites que vous utilisez.

Vous serez étonné(e) d’apparaître ici et là, voire un peu partout !

Par Fred Cavazza sur https://fredcavazza.net/2019/05/12/panorama-des-medias-sociaux-2019/ 

Vos traces sur la Toile

Un ami me disait un jour qu’il faisait très attention à ses traces sur Internet. J’ai alors, devant lui, tapé son nom et son prénom dans mon moteur de recherches. Il a changé de couleur en voyant apparaître des photos de son mariage qu’il pensait avoir super protégées !

Vous avez une pièce d’identité, votre passeport par exemple. Ce document est encore papier même s’il contient des éléments électroniques (passeport biométrique). Vous l’avez dans votre poche pour le présenter aux autorités si besoin à la douane si vous partez pour votre séjour à l’étranger.

L’identité numérique, elle, est très différente. Mais, en fait, ne faut-il pas parler d’identités numériques (au pluriel). Quelques exemples :

  • Votre adresse email

Voilà une identité très marquée qui vous identifie journellement dans vos vies privée, professionnelle et citoyenne. En plus, vous en avez plusieurs ! Comptez voir : adresse privée pour les échanges avec la famille, les amis, adresse professionnelle, adresse particulière pour des échanges sur des forums à thème, …

Vous préférez ne pas utiliser votre adresse professionnelle pour inviter des amis à partir en virée moto dans la vallée de Lauterbrunnen le week-end prochain. Vous préférez prendre votre adresse gmail par exemple. Vous savez que les outils de votre entreprise sont dédiés à son fonctionnement et pas à vos loisirs ! Même si l’utilisation des outils numériques est tolérée, il faut agir avec prudence et modération.

Vous utilisez la messagerie dans le respect de la nétiquette :

La nétiquette est une règle informelle, puis une charte qui définit les règles de conduite et de politesse recommandées sur les premiers médias de communication mis à disposition par Internet. Il s’agit de tentatives de formalisation d’un certain contrat social pour Internet.

Vous maniez cet outil habilement, en choisissant finement les personnes à mettre en copie d’un message ou non. Vous êtes un as de la copie cachée qui n’a plus de secret pour vous. Vous n’envoyez pas un message à tout votre carnet d’adresses, …

Lorsqu’il y a conflit sur l’utilisation de l’email avec son employeur, c’est vite un imbroglio juridique.

Parfois, c’est la cour européenne des droits de l’homme qui tranche. 

Avec cet exemple, vous percevez que vous gérez, de façon assez intuitive, vos adresses électroniques en fonction du type de communication choisi et du public destinataire.

  • Votre compte Facebook

Sur ce réseau social, comment apparaissez-vous ? Que dites-vous ? Quelles photos déposez-vous ? Quelles vidéos ?

Le bon sens populaire dit qu’il retourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Alors faut-il “retourner sept fois la photo de sa maison” avant de la publier sur ce réseau en indiquant que l’on vient de partir en vacances ?

L’usage du réseau social peut vous mettre en avant de façon publique. En effet, dominez-vous bien les paramètres de confidentialité de l’application qui vous héberge ? Qui voit quoi ?

Alors utilisez-vous Facebook au bureau ? Certains employeurs ne voient pas cela d’un très bon oeil. Cela représente en moyenne une heure hebdomadaire d’utilisation sur la place de travail, ce qui impacte négativement l’activité de l’entreprise. 

Faut-il alors pratiquer la politique de l’autruche ?

Est-on en train de vous dire qu’il ne faut pas toucher à tous ces outils ? Ce serait, comme l’autruche, se mettre la tête dans le sable.

Non, il faut s’en emparer pour gérer au mieux ses identités numériques.

Nous allons évoquer quelques éléments clés pour vous aider à vous y retrouver.

Mon identifiant et mon mot de passe

Identifiants et mots de passe sont vos sésames pour gérer votre compte en banque. L’identifiant est souvent le numéro de compte. les comptes personnels de votre banque ont la même structure : 550328732…

Donc, c’est le mot de passe qui est le filtre. La CNIL conseille de créer un mot de passe d’au moins 12 caractères contenant des minuscules, des majuscules, des chiffres et des caractères spéciaux. Evitez le mot de passe “12345678” qui n’est pas très confidentiel, d’autant plus si vous l’utilisez pour tous les sites sur lesquels vous vous connectez !

Vous dites, un peu irrité(e), que le site sur lequel vous êtes vous oblige à changer de code assez fréquemment. C’est une question de sécurité effectivement. Alors, utilisez un moyen mnémotechnique du genre une phrase facile à retenir pour vous seul(e).

Voici un exemple inspiré de vos dernières vacances :

“Avec Isabelle, j’ai passé 15 jours de vacances dans le Golfe du Morbihan le nez dans les étoiles” donnera : AIjp15jVGM*

Remarque : la sécurité est renforcée aujourd’hui par l’envoi d’un SMS dans lequel un code vous est demandé. Vous devez le taper pour finaliser l’accès à vos données sensibles. 

Sur la Toile, commencer par un “Name Googling”

Vous tapez simplement votre prénom et votre nom dans votre moteur de recherches préféré et observez le résultat. Etes-vous surpris(e) ? 

Vous soignez ce que l’on peut appeler votre e-réputation. Vous avez besoin, d’apparaître sur le Toile. C’est donc un acte volontaire.

Si des données apparaissent alors que vous souhaitez les cacher, vous pouvez commencer par régler les paramètres de sécurité de votre réseau social pour que seuls vos amis visualisent vos productions.

Pensez ainsi, régulièrement à relancer un “Name Googling” pour vérifier.

Vos données professionnelles, vos données privées

Vous pouvez vous organiser pour cloisonner les deux mondes. Un compte Facebook professionnel, un compte privé.

Les photos de vos enfants et petits-enfants n’ont pas à être présentes sur votre réseau LinkedIn que vous dédiez à votre activité professionnelle.

L’identité que vous utilisez n’est pas forcément la “vraie”. Vous pouvez utiliser un avatar ou un pseudo sur un site particulier. Non pas pour vous cacher, mais pour apparaître sous une forme d’identité choisie. 

Par exemple, vous collectionnez les vieilles motos. Vous cherchez des pièces d’une vieille Triumph des années 60. Vous vous appelez “Triumph Bonneville” lors de vos recherches sur les forums dédiés.

Le fait de suivre une formation chez Betterstudy vous aide à améliorer votre façon de percevoir le monde de l’Internet et d’y naviguer en sécurité. L’identifiant et le mot de passe sont votre sésame pour entrer dans votre formation. Si vous utilisez un logiciel de comptabilité sur le cloud computing, identifiant et mot de passe ouvrent la porte à vos saisies comptables, mais elles ne sont pas publiques ! 

Un nom de domaine, identité par excellence ?

Le nom de domaine s’achète en quelque instants sur Internet. C’est un nom unique qui vous appartient aussi longtemps que vous le financez.

Prenons un exemple qui m’est proche : espace-formation.eu.

Le nom “espace-formation” est parlant. On imagine bien qu’il s’agit d’un lieu pour se former. L’extension “eu” indique “europe”. On situe donc cet espace formation en Europe. Si le nom est espace-formation.ch, on sait que ce nom de domaine est liée à la confédération helvétique. (ch)

Si vous tapez www.espace-formation.eu, vous accédez directement à la plateforme de formation en ligne.

BetterStudy.ch est le nom de domaine de l’institut de formation avec lequel vous faites votre cours de comptabilité ou en gestion d’entreprise. C’est sa marque de fabrique !

Le nom de domaine est ainsi, selon moi, l’identité numérique majeure qui vous identifie clairement sur la Toile.

Oui, mais son coût ? Rassurez-vous, faites une recherche et vous verrez que le prix est dérisoire par rapport au service rendu.

Jacques Cartier

  • Consultant Expert International
  • Enseignant honoraire à l’Université de Franche-Comté
  • Master en Ingénierie Pédagogique dans des Dispositifs Ouverts et à Distance
  • Unité de Formation et de Recherche Sciences du Langage, de l’Homme et de la Société – Besançon – France
  • Ancien Expert pour la Mission Numérique pour l’Enseignement Supérieur français – Paris