Sur la formation pour adultes

Sur la formation pour adultes

La formation dédiée en exclusivité aux adultes consiste souvent en la transmission des savoirs sur des savoir-faire. Différents métiers et secteurs d’activité sont concernés, il s’agit notamment des systèmes d’information, de la communication interpersonnelle, du management, de la gestion de projet, parmi d’autres.

Quel que soit le domaine, l’auditoire ne peut être amplement satisfait d’un discours bien préparé et illustré, car il demeure dissocié de la réalité. Dès lors, il devient impératif de créer un pont entre le savoir et l’expérience de l’enseignant.e et ceux de son auditoire. Le plus souvent il faut que le formateur se forme à former.

Le système expérimental de formation des intervenants sociaux en milieu naturel urbain est la clé du développement professionnel de tout formateur. Ce dispositif consiste à former des adultes pour adultes par des adultes et ceci relève de l’andragogie. Autrement dit, il s’agit de la combinaison de l’art et de la science d’apprentissage des adultes, ce qui est totalement différent du concept de la pédagogie qui est un processus utilisé pour l’enseignement des enfants et des adolescents.


L’andragogie ou la formation d’adultes

L’andragogie est basée sur le fait que chaque adulte dispose de sa propre expérience, ce qui aboutit sur la constitution de groupes hétérogènes. Un fait qui nécessite d’adapter les stratégies d’enseignement, tout en privilégiant les expérimentations et les échanges. Pour le cas des étudiants DEF issus des quartiers difficiles, leur formation varie d’un territoire à un autre. Dès lors il faut tenir compte des divergences qui servent à l’établissement d’une culture professionnelle.

Les adultes sont prêts à se former sous réserve que les savoirs acquis leur donnent la possibilité de faire face à des situations réelles. Ceci est hautement lié à un besoin de développement. La meilleure approche à adopter consiste à élargir le champ de vision des personnes en formation à travers l’alternance des connaissances théoriques et l’apprentissage sur le terrain. Une telle stratégie renforce les acquis et valorise la mise en application des méthodes et des expérimentations.

D’ailleurs, l’assimilation des connaissances et des compétences par les adultes se déroule de manière plus efficace et plus rapide une fois qu’elles sont présentées dans le contexte de leur mise en application sur des cas réels.

formation pour devenir comptable

L’importance du terrain pour former des adultes

Le travail de terrain permet de mieux comprendre, d’identifier des acquis mis en œuvre, de développer une pratique intelligente de débrouilles, de mettre en pratique des astuces mises en mots et réflexions et les relier à un sens.

Le terrain est utilisé également comme endroit d’expérimentation de méthodes et de lieu de découvertes. C’est la raison qui pousse les formateurs à réaliser un diagnostic territorial sur divers endroits en partenariat avec des établissements comme l’ENSAV (école nationale supérieure d’architecture de Versailles). C’est une approche pluridisciplinaire qui veille à abolir les problèmes et les incompréhensions entre les différentes spécialités et disciplines.

D’un autre côté les adultes ressentent le besoin de connaître la nécessité pour eux d’apprendre quelque chose. Un tel constat est souvent confronté aux multiples freins qui entravent les adultes dans leur parcours d’apprentissage surtout lorsqu’ils ne voient pas le sens de ce qu’on leur demande. Ceci est souvent illustré dans le dispositif expérimental sous ce qui est communément appelé le stage ambulatoire.

Ce concept renvoie vers l’exploration d’un domaine lié au champ médico-social, ce qui confronte les gens à quelque chose de différent de ce qu’ils ont l’habitude de rencontrer. Il s’agit donc d’aller à la rencontre d’une personne ou d’un groupe d’individus pour la première fois sans prévoir aucune mission particulière, juste pour la simple découverte d’autrui. Evidemment la démarche est marquée par une grande prudence.


Les groupes d’apprentissage pour développer les compétences des adultes en formation

Tout individu en formation doit rejoindre un groupe pour partir à la découverte d’autrui. Une telle exploration requiert un changement de vision, de perception et même de paradigme de compréhension.

Evidemment tout ne se déroule pas en un clin d’œil, il faut s’accorder du temps pour que le changement s’opère et que les freins de l’incompréhension et l’appréhension soient levés. Du temps est donc nécessaire pour bien assimiler l’objet et le pourquoi du stage ambulatoire.

Au cours de la formation, les adultes ne peuvent pas être traités comme des personnes dépendantes ou incapables, c’est tout le contraire, car ils ressentent le besoin d’être considérés comme des individus aptes à se prendre en main. Il faut garder à l’esprit que l’expérimentation fait appel au sens de responsabilité et à l’engagement de chaque personne mais aussi de l’ensemble du groupe. En effet la réussite de la formation est conditionnée par l’implication individuelle et les rapports collectifs entre les membres de chaque groupe.


Ce qui motive les adultes à se former

La motivation des adultes est intimement liée au besoin d’accroissement de la satisfaction professionnelle de même que l’estime de soi. C’est dans ce sens que la formation DEF se base sur le développement de l’auto-organisation des individus et la valorisation de l’expérience de vie de chaque apprenant qui devient lui-même une source d’apprentissage. De même la formation est tournée vers la problématique et non pas le partage des connaissances d’un spécialiste.

Ce qui distingue l’andragogie de l’enseignement classique est qu’elle s’appuie sur un modèle de processus et non pas sur un modèle de contenu. Dans ce contexte, le formateur ne se contente pas de transmettre le savoir, mais il accompagne les apprenants et joue le rôle de facilitateur tout en partageant ses acquis et son savoir-faire dans le domaine social. Il s’agit de tout un ensemble qui compose le référentiel des compétences. L’interaction entre le formateur et les apprenants constitue un facteur d’apprentissage.

Ce type de formation se caractérise par la coexistence de la notion de processus individuel et collectif, l’interaction des deux et la combinaison de la théorie et de la pratique dans l’apprentissage. A ce propos la théorie permet de prendre une position de dessus, alors que la pratique est la posture méta qui incite à la réflexion sur le déroulement des faits. Un procédé qui aboutit à la recherche, l’enrichissement, l’ouverture et la réaction aux réflexions des autres.

Il faut également s’arrêter sur la notion de garantie du cadre qui représente l’engament de l’établissement de formation à l’égard des apprenants et qui favorise la construction de la formation par le groupe lui-même. La formation implique un engagement dans un processus global valorisant l’éducation populaire qui s’appuie sur l’apprentissage individuel et collectif.

Les personnes concernées sont des travailleurs sociaux qui expriment le désir de suivre une formation avec comme but, décrocher un diplôme. La plupart parmi eux ont cumulé de l’expérience professionnelle et ont eu l’occasion de collaborer avec une équipe de professionnels, ce qui leur a permis d’avoir des représentations de la fonction. Dans le cadre de la formation au profit des adultes, l’acquisition des savoirs doit être confrontée aux expériences et aux présentations parfois contradictoires. C’est l’occasion pour l’apprenant adulte d’assimiler et de s’accaparer ces apports.

L’apprentissage chez l’adulte se passe à travers la transformation de ses certitudes. Or ceci ne peut se réaliser qu’en testant, expérimentant, démontrant puis en remontrant et en réorganisant. Dès lors la formation est un processus dynamique qui renvoie vers l’expérience personnelle d’apprentissage pour s’approprier la connaissance qui constitue un chemin à deux sens entre l’expérience et la connaissance, que ce soit au niveau de l’individu ou son interaction avec autrui.