Les facteurs de succès

Les facteurs de succès

Dans le cadre d’une politique efficace pour la protection de l’environnement, il est primordial de s’approvisionner en énergie propre, durable et compétitive.

Il est évident aussi que pour la culture d’une plante, il faut sélectionner un terreau fertile et prévoir suffisamment d’eau et de soleil. Des éléments basiques mais nécessaires à la pousse de la plante.

C’est dans cette même vision qu’il faut percevoir l’économie du pays, qui a besoin d’un contexte de qualité, réunissant l’ensemble des conditions nécessaires à son succès.

Il faut garantir aussi l’imbrication parfaite des rouages et mécanismes pour que l’économie Suisse puisse fonctionner parfaitement et bouger vers l’avant.

En matière énergétique l’approvisionnement du pays est sûr, suffisant et abordable. La Suisse adopte une approche rationnelle dans la sélection des différentes formes d’énergie, en analysant objectivement les plus et les moins de chacun d’eux et en les exploitant avec efficacité.

Il faut dire que l’économie helvétique a atteint un niveau élevé d’efficacité énergétique, mais elle cherche à le maximiser encore plus.

L’énergie en Suisse est intimement liée aux marchés étrangers notamment le marché européen. Le contexte protégé et stable au sein du pays représente un facteur de site important.

C’est la raison pour laquelle, le tissu économique du pays s’engage favorablement dans le cadre de l’usage respectueux des ressources naturelles.

Néanmoins, il n’est guère possible de s’engager seul dans le domaine de la protection de l’environnement et du climat. Il faut évidemment collaborer avec l’ensemble des partenaires et acteurs.

Disponibilité d’infrastructures performantes

La Suisse est dotée d’infrastructures et de moyens de transport, d’énergie et de télécommunication de grande qualité, qui soutiennent le développement économique du pays.

Sont engagés dans le développement de ces infrastructures aussi bien les instances étatiques que les acteurs économiques. Il faut dire que les infrastructures disposent de capacités qui répondent aux attentes et aux besoins de la population en plus des industries du pays.

Chaque structure est dotée d’un certain niveau d’autofinancement, qui doit être le plus important possible.

De son côté l’Etat détermine les conditions-cadre permettant le développement et l’amélioration d’un climat concurrentiel en matière de transports, sources énergétiques et opérateurs de télécommunications.

Développement du système éducatif et de la recherche

Le système éducatif et la recherche sont particulièrement développés en Suisse et offrent une excellente qualité. Ces deux secteurs représentent la clé de l’avancement et du progrès dans le pays, qui détient le titre du champion du monde de l’innovation.

C’est pourquoi il est important de continuer à améliorer le système de formation dual, qui permet aux jeunes de développer leurs talents. Ceci ne peut être possible qu’à travers l’étroite collaboration entre les instances publiques de recherche et le secteur privé.

Il ne faut pas négliger que la formation et la recherche représentent un placement dont les résultats ne sont perceptibles que sur le long terme. Dès lors, il faut faire abstraction de toute décision basée sur les intérêts politiques à court terme.

Accès aux marchés internationaux 

La Suisse est un pays exportateur qui doit accéder aux marchés internationaux, en mettant au point tous les outils nécessaires.

Parmi les instruments incontournables il y a les accords de libre-échange et les accords bilatéraux, aussi bien avec l’Union Européenne qu’avec les organisations internationales à l’instar de l’OMC et l’OCDE.

De telles conventions servent les intérêts du pays qui ne dispose pas des mêmes moyens que les grandes puissances internationales. Ceci devient pertinent notamment en cas de conflit ou de litige, ce qui permet à la Suisse de faire appel à un tribunal international.

Compétitivité financière et fiscale en Suisse

Les finances publiques suisses inspirent confiance et contribuent au développement de l’économie du pays.

Il va de même pour le domaine fiscal avec la mise en place d’un dispositif fédéraliste qui encourage la concurrence entre les différents cantons et communes.

La Suisse a prévu également des compensations financières afin de préserver l’équilibre de son système.

Ceci dit, les résultats demeurent toujours insuffisants au regard de la performance actuelle et à venir, d’où la nécessité de prévoir une réforme.

En effet le pays doit mettre en place un dispositif fiscal évolutif, qui tient compte des changements internationaux tout en restant attrayant.

Le but est préserver l’équilibre des finances publiques, sans alourdir pour autant le coût fiscal. Il convient aussi de réformer la prévoyance vieillesse en tenant compte de l’évolution démographique de la population.

Liberté et ouverture du marché de l’emploi

La prospérité du pays s’appuie sur sa main-d’œuvre, c’est pourquoi les instances étatiques mais aussi le secteur privé, veillent à la flexibilité et à l’ouverture du marché du travail.

Cette approche permet aux entreprises en Suisse de disposer d’une main-d’œuvre qualifiée pour les accompagner dans leur développement.

Il est même possible de recourir à la réduction des effectifs en cas de crise sans avoir à subir une bureaucratie restrictive, pour garantir leur pérennité.

La présence d’un partenariat social, doublé d’un marché d’emploi flexible, permet de prévenir un niveau de chômage élevé ou des revers sociaux.

Malheureusement certaines voix s’élèvent pour remettre en cause la liberté caractérisant le marché du travail suisse.

Elles exigent des interventions réglementaires, alors que celles-ci peuvent se révéler nuisibles aux travailleurs. C’est la raison pour laquelle l’Union Patronale Suisse opère de telle manière à conserver le marché de travail ouvert et flexible à la fois.

Liberté de l’entrepreneuriat

La croissance qui marque l’économie suisse est associée principalement à l’esprit d’entrepreneuriat. C’est dans ce sens que l’Etat veille à fournir un environnement propice au développement des bonnes idées.

En effet, il n’intervient aucunement pour limiter la libre concurrence, sauf en cas d’une menace de la liberté économique et du droit de propriété.

Autrement dit cette intervention réfléchie n’a lieu que s’il y a une défaillance du marché. Et même dans cette situation les réglementations potentielles doivent être fines et pragmatiques.

Leur mise en application ne peut être bureaucratique, c’est tout le contraire, car elles doivent favoriser les entreprises et l’esprit de l’entrepreneuriat. Il faut dire que toute restriction excessive ou injustifiée menace la prospérité de la Suisse.

Compétitivité et performance de l’économie de marché suisse

Le marché suisse se caractérise par une forte concurrence qui permet la floraison de nouvelles idées.

D’ailleurs l’offre de biens et services dans le pays est un modèle incomparable à tout autre de par le monde.

Le mode de fonctionnement adopté par le pays assure la vérification constante pour déterminer qui de l’Etat ou du privé est en mesure de fournir telle ou telle prestation.

Dans la mesure du possible l’Etat veille à encourager la concurrence, même hors des frontières suisses.

La prospérité et la compétitivité de l’économie du pays et son développement à l’international, ne peuvent être garanties avec le protectionnisme ou le cloisonnement.

Stabilité des politiques économiques

La politique économique du pays est tenue d’assurer un environnement favorable aux entreprises, leur permettant de réaliser des investissements à long terme.

L’Etat doit mettre en place tous les dispositifs et les outils nécessaires dans ce sens, que ce soit à travers la sécurité juridique, la stabilité des conditions sociales et politiques, ou l’indépendance de la politique monétaire.

Ces facteurs sont fondamentaux pour la réussite de l’économie du pays sur le long terme. Ceci est primordial pour un pays comme la Suisse dont la superficie est limitée et qui dispose de peu de ressources naturelles.

C’est pourquoi l’Etat met en place des conditions favorables à l’innovation et à l’entrepreneuriat pour garantir la prospérité et l’accroissement de l’économie du pays.

introduction à la finance de marché