Qu’est-ce que l’inflation et son impact sur le pouvoir d’achat?

Qu’est-ce que l’inflation et son impact sur le pouvoir d’achat?

En économie, qu’est-ce que l’inflation et la déflation ? En quoi ces phénomènes agissent-ils sur le pouvoir d’achat ?

 

1. Inflation

L’inflation est un concept très important qui entre comme une variable déterminante dans le processus de décision de plusieurs agents économiques. Pour donner une définition à ce concept, nous pouvons proposer ce qui suit : l’inflation désigne une situation d’augmentation générale et continue des prix ou de manière équivalente d’une diminution persistante de la valeur de la monnaie. Il existe plusieurs façons de mesurer l’inflation.

Comment nous mesurons l’inflation ? Généralement, elle est mesurée par l’augmentation, exprimée en pourcentage, de la valeur moyenne de l’indice des prix à la consommation (IPC) au cours d’une période de temps (par exemple un mois, une année). Cet indice mesure les variations enregistrées par le panier type (panier de la ménagère), traduisant ainsi la variation du coût de la vie pour les consommateurs, et de la valeur de la monnaie dans ses aspects les plus concrets pour les citoyens. Le paragraphe intitulé « quelques informations sur l’IPC » ci-dessous, tiré d’une publication de l’OFS, montre comment l’IPC est calculé.

 

L’inflation est la hausse du niveau général des prix pendant une période de temps dans une économie.

 

Le taux d’inflation est calculé comme suit :

Taux d′inflation de l′année t = P(t) – P(t-1) / P(t-1) * 100

Avec P(t) et P(t-1) les indices des prix (niveaux des prix) respectivement des années t et t-1.

L’IPC est utilisé dans les domaines suivants :

  • Observation de l’évolution des prix durant une ou plusieurs périodes.
  • Adaptation des salaires, des rentes, des tarifs et des loyers au renchérissement (par exemple : « indexation » des salaires à l’IPC pour garder le pouvoir d’achat des salariés stable).
  • Élimination de l’effet prix sur des données statistiques (par exemple, « déflation » des comptes nationaux, calcul de l’évolution des salaires réels, du PIB réel, etc.).
  • Base de décision en matière de politique économique (par ex. politique monétaire de la Banque nationale).
  • Indicateur économique pour des comparaisons avec d’autres pays.

 

cours introduction à l'économie

 

2. Déflation

La déflation est le contraire de l’inflation. Elle se manifeste par la baisse du niveau général des prix. Il y a déflation dans une économie lorsque la demande globale est inférieure à l’offre globale. Les périodes de déflation ont été rares au cours du XXe siècle. Lorsqu’elles sont soutenues et dans lesquelles les prix baissent régulièrement, ces situations peuvent avoir un impact important sur l’activité économique : baisse de la production et hausse du chômage. En effet, lorsque les prix baissent, et pour conserver leurs bénéfices, les entreprises peuvent êtres poussées à réduire les coûts de production (en particulier les salaires et donc une tendance aux licenciements des travailleurs).

 width=

 

Qu’est-ce que l’indice suisse des prix à la consommation (IPC) ?

L’IPC mesure le renchérissement des biens et services de consommation en Suisse. Il montre de combien les produits ont renchéri par rapport au mois précédent, à l’année précédente ou à tout autre moment de référence (période de base ou de référence). L’IPC figure parmi les indicateurs économiques les plus importants et les plus souvent sollicités. Il représente une information de référence largement reconnue en politique et en économie.

La figure ci-dessous, extraite d’un document publié par l’OFS donne des informations sur la composition et la pondération des éléments du panier-type des consommateurs en Suisse. Ce dernier comporte un échantillon de biens et services consommés par les ménages. Il sert de base pour le calcul de l’IPC. Il est subdivisé en 12 domaines de dépenses (« groupes principaux »). Chaque groupe principal est pondéré en fonction de la part qu’il représente dans les dépenses des ménages privés.

 width=

Quelques informations sur l’IPC

 

Qui établit l’IPC ?

L’IPC est calculé chaque mois par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Quelque 70’000 prix sont relevés mensuellement par l’OFS. Le relevé est effectué sur le terrain, par téléphone, sur Internet ou par voie postale au cours des deux premières semaines du mois dans des points de vente déterminés. Les résultats sont connus à la fin du mois courant ou au plus tard au début du mois suivant (OFS, 2018).

 

Comment mesure-t-on l’évolution des prix ?

Pour mesurer l’évolution des prix, on définit un « panier-type ». Ce dernier comporte une sélection représentative de biens et de services consommés par les ménages privés. Il est subdivisé en 12 domaines de dépenses (« groupes principaux ») présentés dans le graphique ci-dessus. Chaque groupe principal est pondéré en fonction de la part qu’il représente dans les dépenses des ménages (exemple : les ménages consacrent 25,416% de leurs dépenses au logement, 10,449% à l’alimentation). Pour refléter au mieux les dépenses réelles des ménages, cette pondération est mise à jour chaque année. La source d’information utilisée pour calculer ces poids est l’enquête sur le budget des ménages (EBM). Cette enquête recueille pendant une année, auprès d’un échantillon de ménages privés, des informations permettant de définir ce qu’un ménage moyen dépense dans les 12 domaines.

Les prix relevés dans une sélection de magasins répartis dans tout le pays sont comparés directement avec les prix des mêmes produits relevés lors de la période de base (par ex. le prix d’un litre de lait en octobre 2018 comparé au prix d’un litre de lait en octobre 2017). L’évolution des prix ainsi mesurée donne un indice partiel qui est ensuite intégré dans l’indice total en fonction du poids que le produit représente dans le panier-type. L’IPC comporte quelque 220 indices partiels pondérés.

L’IPC montre ainsi de combien l’ensemble du panier-type (indice total) ou certains produits (indices partiels) ont renchéri par rapport au mois précédent, à l’année précédente ou à tout autre moment de référence (OFS, 2018).

Source : OFS, 2018.

 

Professeur Moez Ouni
Enseignant en économie et gestion d’entreprise à la Haute école de gestion de Berne
Consultant et collaborateur scientifique à Eco’Diagnostic et l’Université de Neuchâtel
Diplôme en informatique de gestion 
Licence ès sciences économiques, option économie politique
Master en économie et finance 
Doctorat ès sciences économiques 
Institut BetterStudy – Le cours de finance et comptabilité en ligne

 

Une nouvelle formation en économie en ligne vous intéresse ? Contactez-nous dès maintenant afin d’être informé(e) de sa mise en ligne !