Comment réussir sa formation grâce à la visualisation?

Comment réussir sa formation grâce à la visualisation?

Visualisation et imagerie mentale

Le début de la réussite trouve sa source dans le mental. En effet, en visualisant des images de succès, de joie et de bien-être, on se prépare à franchir le cap et à donner vie à ces visions. Par ailleurs, des spécialistes préconisent que la visualisation et l’imagerie mentale sont des facteurs-clés de la réalisation et de l’accomplissement.

Le succès passe par l’esprit

La concrétisation des objectifs et la réalisation des projets passent par la mobilisation et la canalisation des ressources de l’esprit en adoptant deux méthodes, à savoir la visualisation et l’imagerie mentale. Ces techniques boostent la motivation de la personne pour faire jaillir ses meilleures compétences et potentialités afin d’atteindre les meilleures performances possibles pour aboutir au succès, que ce soit à titre personnel ou professionnel, voire les deux à la fois.

Visualiser sa réussite est en fait un acte volontaire du cerveau qui génère des images détaillées. L’imagerie mentale fait appel beaucoup plus à l’inconscient. Ces deux méthodes peuvent être sollicitées à titre individuel ou en duo pour obtenir les meilleurs résultats possibles. D’ailleurs, elles sont souvent utilisées pour diminuer le stress et pour atténuer des douleurs physiques ou des maux de tête.

Comprendre le concept de la visualisation

La visualisation mentale influence grandement le comportement de la personne et prépare l’individu aussi bien psychiquement que physiquement à concrétiser ses projets. La visualisation consiste donc à créer une image d’un projet, un objet ou une situation, qui stimule les émotions et les sentiments avec la même puissance et intensité que dans la réalité. Ceci influence le comportement et le métabolisme de la personne et la pousse à l’action.

Le pouvoir de la visualisation est puissant. Par exemple, en imaginant une situation terrifiante, on ressent immédiatement de l’angoisse, de la peur et on se met dans une position de stress. Et c’est tout le contraire qui se produit lorsqu’on s’imagine dans une situation relaxante. On ressent immédiatement tout le bien-être qui lui est associé. Grâce à la visualisation, on peut revivre des émotions antérieures ou anticiper une situation à venir.

Pour réussir le processus de visualisation mentale, il est pertinent d’imaginer les situations comme si elles étaient réelles ou déjà réalisées. Il faut également veiller à répéter ce procédé à plusieurs reprises en vue de mobiliser la volonté de la personne et la préparer sur le niveau mental et physique pour la réussite de tout projet.

Les différentes étapes de la visualisation

-Etape 1 :

La première étape consiste à se préparer psychiquement et physiquement lors d’un moment de détente pendant une durée allant de dix à trente minutes. Pendant cette phase, il faut veiller à prendre des respirations profondes qui privilégient le relâchement musculaire et contribue à faire le vide en vue de se trouver dans un état d’apaisement complet.

-Etape 2 :

Au cours de cette phase on commence à visualiser les objectifs ou les résultats à atteindre. Il importe d’arriver à un stade de profonde concentration et pouvoir visualiser ses buts. Pour ce faire, il faut fermer les yeux et imaginer la réalisation des objectifs visés comme s’ils étaient réels ou déjà atteints.

-Etape 3 :

Cette étape sert à retrouver les sensations et émotions en rapport avec le sujet de la visualisation. Le but est de vivre pleinement l’objectif à atteindre. C’est un exercice qui permet de s’immerger totalement et de vivre chaque son, odeur et sensation de façon aiguisée.

-Etape 4 :

C’est la dernière phase du processus de visualisation et qui permet de vivre l’état d’âme ou d’esprit une fois le but est atteint ou réalisé. C’est l’immersion dans les sentiments intenses de satisfaction, de bien-être, de bonheur, d’achèvement et de réalisation.

Comprendre l’imagerie mentale

Contrairement à la visualisation, l’imagerie mentale sollicite la mémoire pour faire surgir des souvenirs et des visions de l’inconscient. C’est une quête d’informations enfouies dans le cerveau et, généralement, elle se déroule avec l’assistance d’un-e intervenant-e comme un-e psychologue ou un-e psychothérapeute. Il ne s’agit pas d’hypnose, mais de technique pratiquée alors que la personne est totalement consciente.

Comment fonctionne cette technique?

La technique d’imagerie mentale commence par une phase de détente et de relaxation pour préparer l’esprit. Ensuite, la personne ferme les yeux pour voir le défilement d’images qui surgissent de son subconscient représentant des personnes, des paysages, des objets, etc.

La personne doit alors décrire ce qu’elle voit tout en interagissant avec les différentes images qui surgissent à travers le dialogue, le toucher, le son ou autres. Evidemment, tout ce procédé est supervisé par l’intervenant-e en psychologie qui guide la personne et lui propose des actions ou des comportements qui la font sortir de sa zone de confort.

Dans le cas de phobies, l’intervenant-e pousse le sujet à faire face à ses angoisses et son anxiété, puis l’encourage à les transformer en source de sérénité ou de rigolade pour l’en libérer. Le but est « d’armer » la personne à plus de créativité et d’autonomie afin de franchir tous les obstacles susceptibles de l’entraver.

Un moyen pour guérir et apprendre mieux

De par son fonctionnement, l’imagerie mentale est employée comme une technique de guérison adaptée à de nombreux maux. Certains scientifiques attestent qu’elle déclenche des mutations psychologiques biochimiques et immunologiques qui influencent directement la santé de l’individu.

Par ailleurs, cette méthode est souvent utilisée pour maîtriser le stress et atténuer certaines douleurs, notamment chez les malades du cancer. Elle est tout aussi employée pour comprendre certaines maladies et leurs causes ou leur historique.

Enfin, il faut dire que, quel que soit l’objectif à atteindre l’usage de la visualisation et d’imagerie mentale permet de retrouver la confiance en soi et en ses compétences, et dynamise le métabolisme de la personne pour la mener à la réussite.

Avec une meilleure gestion de ses émotions, les personnes en formations bénéficient aussi des techniques présentées ci-dessus. En effet, la visualisation de la réussite, le fait de garder le contrôle pendant des situations inhabituelles ou stressante comme un examen sont des forces qui contribuent à faire réussir un projet de formation professionnelle.