A quoi sert un comptable ?

A quoi sert un comptable ?

Un.e comptable est certainement utile à toute société sérieuse. Mais quel est le rôle d’un.e comptable? Que fait un.e comptable comme activité? A quoi sert un.e comptable pour une entreprise?


Mais au fait à quoi sert un comptable ?

Le métier de comptable est considéré comme l’un des plus obscurs tout en étant des plus communs. Pourtant il est indispensable pour toute entreprise et tout professionnel exerçant une activité, quel que soit le domaine ou le secteur. La comptabilité est une discipline qui nécessite une longue pratique et une solide connaissance des lois et réglementations associées à sa pratique.


Histoire de la comptabilité

La comptabilité est née à la suite du besoin de l’homme de consigner les opérations commerciales. Il y a 5000 ans, les hommes conservaient déjà des traces des échanges mais aussi des crédits et des dettes et dont la preuve est toujours perceptible dans les pictogrammes gravés au stylet sur des plaquettes d’argile.

Les techniques comptables ont grandement évolué depuis la période préhistorique et médiévale pour devenir plus raffinées pendant l’époque de la renaissance en Italie, suite au grand développement du commerce dans les villes de Venise et de Florence. 

Depuis est né le principe de la partie double qui distingue le débit du crédit. Certes on a évolué de l’usage des feuilles et des registres vers le recours à l’ordinateur mais les techniques de base sont les mêmes que celles utilisées auparavant.


Tâches et missions d’un comptable

Le comptable doit saisir au quotidien les différentes opérations relatives aux paiements effectués ou encaissés. Il doit garder une trace des dépenses et des revenus et les classer, comme il doit établir les factures au profit des clients.

Mais au-delà des opérations simples, un comptable doit maîtriser l’aspect juridique et fiscal. En effet, c’est grâce à une tenue comptable rigoureuse et minutieuse que toute entreprise peut survivre à l’audit réalisé par des auditeurs internes et externes ou des contrôleurs dépêchés par l’administration fiscale, qui doivent vérifier la validité et la fiabilité de chaque transaction et chaque déclaration.

Une fiduciaire doit en plus de la tenue comptable préparer les états financiers, notamment le compte de résultat récapitulant les revenus et les dépenses au cours de l’exercice comptable ; de même que le bilan qui présente la situation financière de l’entreprise à travers son actif et son passif. Et enfin le tableau des flux de trésorerie qui résume les liquidités de la structure.

Un comptable s’occupe d’autres tâches qui aident les dirigeants dans la gestion de la société. A ce propos il assure le suivi des actifs immobilisés, il calcule et s’acquitte des différentes taxes et impôts, il règle les factures des fournisseurs, il fait le suivi des dettes et il suit l’évolution de la trésorerie de l’entreprise. 

La fiduciaire établit avec le travail de ses comptables, les états financiers à adresser aux contrôleurs et réviseurs, il a la charge de dresser le budget annuel, il s’occupe de l’élaboration des fiches de paie comme il doit détecter les écarts ou les anomalies et les justifier. 


Recours à un comptable ou un expert-comptable

Un comptable peut prendre en charge les opérations comptables régulières mais certaines tâches peuvent sortir de son domaine de compétence. 

C’est le cas justement de l’analyse des données comptables et financières pour conseiller les entreprises. Cette mission relève du domaine d’intervention de l’expert-comptable. 

Ce dernier procède à des analyses et des interprétations, comme il peut conseiller l’entrepreneur.e dans l’établissement ou le changement des statuts. Il intervient aussi dans le cadre du conseil fiscal et aide à une gestion optimale de l’entreprise. 


Pourquoi choisir une bonne fiduciaire ?

Le choix d’une fiduciaire est très important car c’est une opportunité de bénéficier d’une prestation de qualité et de conseils personnalisés et de haut niveau. 

Une bonne fiduciaire aide l’entreprise à prendre des décisions budgétaires plus avisées, c’est aussi un moyen pour les décideurs de ne plus se soucier de l’aspect comptable et fiscal pour se focaliser plus sur les autres volets de la gestion de leurs entreprises. 

Il va sans dire qu’un décideur peut travailler plus tranquillement lorsqu’il est sûr que ses comptes sont en ordre et que sa comptabilité peut passer l’épreuve de l’audit avec brio. En plus une fiduciaire produit des états financiers permettant à tout décideur de mieux assimiler les variations et la saisonnalité de ses résultats tout en disposant des différents indicateurs susceptibles de l’aider dans la gestion de son activité avec efficacité.

Les chefs d’entreprises qui se sont déjà essayé à la comptabilité connaissent pertinemment le poids d’une telle tâche et la nécessité de pouvoir compter sur un comptable ou un expert-comptable pour les assister.

La comptabilité est une discipline qui nécessite des qualités particulières, notamment la curiosité et la motivation. Il faut savoir détecter et relever les problèmes au niveau des chiffres et des comptes susceptibles de fausser les résultats. Le décideur doit construire une relation de confiance avec son comptable. Il doit lui faire confiance dans le traitement des données, le jugement de la situation financière, la précision des calculs et l’exactitude des résultats. D’ailleurs le mot fiduciaire est issu dans un terme latin qui signifie confiance. 

La comptabilité est un domaine qui peut être difficile d’accès pour bon nombre de personnes, mais elle est primordiale pour garantir la gestion et le bon fonctionnement de toute structure. 


Et si le comptable de demain, c’était vous ? Suivez une formation en comptabilité en ligne et assurez-vous une carrière stable :